fievre thermometre

Combien de degrés faut-il ajouter à un thermomètre frontal ?

Il existe plusieurs moyens de prendre la température : sous les aisselles, dans l’anus, dans les oreilles et enfin sur le front. Cette dernière méthode est aujourd’hui très appréciée et d’ailleurs recommandée par le corps médical. Cependant, lors de la prise, la valeur affichée n’est pas immédiatement à prendre en compte. Une certaine marge d’erreur étant possible avec les thermomètres frontaux, il est indispensable qu’un certain degré soit ajouté à la valeur affichée pour déterminer la température corporelle exacte du sujet. Combien de degrés faut-il ajouter à un thermomètre frontal ? Nous vous disons tout.

Le nombre de degrés à ajouter à un thermomètre frontal

Le flux de la température corporelle varie selon plusieurs facteurs. Entre le matin et le soir par exemple elle diffère considérablement. Le type d’activité et l’âge du sujet également. Chez le bébé et les femmes en menstruation par exemple, elle dépasse de 0,5 degré la normale à savoir que la normale est celle observée chez les enfants et le sujet lambda.

Le thermomètre frontal s’utilise en le positionnant bien devant le front. Pour obtenir le résultat correct, faites un ajout de 0,3 ° à la valeur affichée. Néanmoins, il est également possible de positionner l’objet sur la tempe. Le degré de surplus à ajouter dans ce cas pour avoir un résultat fiable est de 0,2 °.

Lire aussi :  L’entretien d’un mini projecteur

Si votre résultat final va jusqu’à dépasser 40 degrés, c’est que vous êtes en présence d’un cas très critique et qu’il faudra au plus vite prendre des mesures drastiques.

Avant d’ajouter un degré à la température, sachez qu’une prise fiable est celle dénuée de toute influence extérieure. De ce fait, il est bon de s’essuyer le front, de dégager toute mèche de cheveux et enfin de moins respirer en direction du thermomètre lors de la prise. Ces derniers facteurs sont très susceptibles de fausser le résultat. En suivant ce lien vous trouverez une sélection comparative des meilleurs thermomètres frontaux.

De même, la notice d’utilisation est à respecter à la lettre pour une prise réussie. Pour ajouter 0,3 ° à la prise frontale et 0,2 ° à celle de la tempe, il faut au préalable viser la vraie valeur de base. Lorsque vous appliquez le thermomètre sur le front, plusieurs variations défilent. Celle à considérer est le numéro qui apparait quelques secondes après et demeure statique sur l’écran d’affichage.

Voir aussi : L’installation d’une dashcam en moto

Le nombre de degrés à ajouter aux autres types de thermomètres.

La température rectale : elle est la plus sûre des méthodes de prise de températures, mais de loin la moins confortable qui soit. Méthode 100 % fiable, elle ne nécessite aucun ajout.

La température auriculaire : également fiable, elle nécessite tout de même quelques rectifications. Celles-ci tiennent à l’ajout d’une valeur de 0,4 à 0,6 ° sur la valeur affichée.

La température buccale : pareille que la précédente, il faut additionner de 0,4 à 0,6 ° le résultat pour obtenir une valeur fiable.

La température sous les aisselles : elle varie largement selon le sujet. De ce fait, l’ajout peut se faire de 0,5 à 0,9 ° selon la présentation physique du sujet (maigre ou embonpoint). Adulte comme enfant, cette méthode s’adapte à tout le monde. L’affichage du résultat intervient après 1 à 3 minutes sur les derniers modèles, très à la mode et peut prendre jusqu’à 13 minutes sur les prototypes traditionnels.

Source : https://www.dhnet.be/actu/sante/temperature-quel-type-de-thermometre-choisir-5f5325079978e2322f7abde9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *